L’interview du mois : M. Raymond Curtis, Gérant d’Elisa Immo

  | 4 min read
0
Comments
389
L’interview du mois : M. Raymond Curtis, Gérant d’Elisa Immo
L’interview du mois : M. Raymond Curtis, Gérant d’Elisa Immo

« ELISA est à l’ère de la digitalisation des services immobiliers »

Pouvez-vous nous parler de votre parcours et de la création d’ELISA IMMO à nos lecteurs ?

ELITE IMMOBILIER SERVICES ASSURANCES (ELISA) est une structure que j’ai créée en 2013 et qui est spécialisée dans deux domaines à savoir l’immobilier (gestion et prestation de services immobiliers) et les assurances. Dans le passé, j’ai exercé la profession d’assureur dans de grandes structures comme AXA et CFI SOSERCA. Aujourd’hui, l’expérience que j’ai capitalisé dans ces deux domaines ainsi qu’un portefeuille relationnel assez fourni m’a permis de développer mes réseaux pour l’activité immobilière mais aussi d’établir des conventions avec des compagnies d’assurance de renommée.

Quelles sont les difficultés rencontrées lors du lancement d’ELISA IMMO ?

Pour le volet immobilier, il a fallu un temps pour que je puisse m’adapter à ce secteur qui présente plusieurs obstacles et une omniprésence de l’informel dans la gestion immobilière. Aussi, est-il peu évident, dans une ville aussi chère et étroite comme Dakar de trouver des produits à louer ou à vendre pour répondre à une demande croissante. Les dakarois ont parfois des budgets prévus pour la location qui sont en deçà de l’offre. Par ailleurs, le partenariat entre les intermédiaires et les agences gagneraient à être plus juste et équitable. S’agissant de mes activités dans les assurances, elles ont été moins contraignantes lors du lancement de la structure.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir un agent immobilier ?

Le lancement, l’évolution et la pérennité dans le monde de l’immobilier nécessite un nombre de principes à respecter. Je conseillerai donc aux jeunes qui veulent se lancer dans le métier de faire montre d’ouverture, d’avoir un esprit d’équipe et d’avoir le sens de l’écoute. Enfin, la patience est un chemin d’or pour l’agent immobilier car la récompense est toujours au bout de l’effort.

Comment percevez-vous en 2017 les tendances immobilières au Sénégal en général et à Dakar en particulier ?

En ce qui concerne la location, Dakar dispose de produits immobiliers aux coûts assez élevés du fait de la rareté foncière et par conséquent le prix du m² renchérit au fil du temps. Afin de répondre à une demande locative croissante au vu de l’augmentation annuelle rapide de la population active, la loi sur la baisse du loyer a été votée en 2014. La loi prévoit des baisses jusqu’à 29% selon le niveau de loyer. Néanmoins, il aurait été plus judicieux de mûrir la réflexion davantage car son application n’a pas fait l’affaire de bon nombre de bailleurs qui ont, pour certains, des engagements au niveau des banques bien avant que cette loi n’ait été votée et ils se retrouvent contraints par des impératifs financiers. Si des dispositifs ne sont pas mis en place et ce, de façon pérenne, pour accompagner et encadrer les différents acteurs pour l’application de cette loi, le prix du loyer à Dakar risque de connaître une hausse soutenue dans les prochaines années.

Comment voyez-vous l’immobilier dans 5 ans ?

C’est prometteur ! Vous savez les professionnels du secteur doivent nécessairement suivre l’ère du digital. J’incite les agents immobiliers à prendre cette option. Aujourd’hui j’atteins directement mon prospect et je finalise plus rapidement ; ce qui ne pouvait pas être le cas avec les méthodes classiques ou avec l’aide d’un intermédiaire. En surplus, les plateformes digitales proposent des fonctions comme la Gestion de la Relation Client, ce qui est un très grand apport dans le métier.

Ahmet Lo
Sales & Ops Manager à MaMaison.sn. Passionné d'immobilier et professionnel du secteur depuis plus de 10 ans, je suis en charge de la lettre d'information sectorielle qui a vocation à rassembler du contenu et des analyses pour tous les professionnels du secteur de l’immobilier au Sénégal.
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here