Interview avec Mme Aissa Dione

  | 3 min read
0
Comments
259

Aissa Dione est la fondatrice et directrice générale de Aissa Dione Tissus, une entreprise de production de tissus d’ameublement et d’intérieur, d’accessoires de mode et de mobilier… Sedar de l’année 2005 et classée parmi les 50 femmes les plus influentes d’Afrique en 2014.

Quel est le fondement de votre activité ?

C’est la transformation du coton via l’activité de tissage. Il peut se faire à la main, à la manière des Manjaks. Ou en tissage mécanique dans notre petite entité qui propose des tissus d’ameublement 100% made in Sénégal. Nous employons actuellement 100 personnes et travaillons avec 8 corps de métiers différents : tisserands manuels, tisserands mécaniques, menuisiers, tapissiers, sculpteurs sur bois, teinturiers du fil, tailleurs et brodeuses.

Qui sont vos clients ?

Depuis 1992, date de création de la structure, nous avons principalement vendu nos productions à l’export. Tout d’abord dans le luxe comme la Maison Hermès en 1996, chez les grands décorateurs, dans certains hôtels comme l’hôtel Saxon en Afrique du Sud et d’autres à Dakar comme le King Fahd Palace, Radisson. Nous avons également un volet industrialisation qui permet de développer une gamme abordable pour une bonne partie du marché sénégalais.

Comment définissez-vous votre style ?

Quelles sont vos influences ? Mes créations s’appuient sur le design traditionnel. Dans la culture sénégalaise, le pagne tissé nous accompagne tout au long de notre vie. Il existe dans le pagne tissé de nombreux motifs très intéressants que nous modernisons pour les adapter à la décoration contemporaine. La philosophie de l’entreprise est de développer un concept de SLOW industrie qui utilise des savoir-faire existants et leur permettre d’évoluer, d’avancer et d’être utiles à la société.

Qu’est-ce-qui fait la différence avec les matières venues d’ailleurs ?

En Afrique de l’ouest nous avons les plus belles matières premières. Nous avons quelque chose de très demandé sur le marché international qui est le coton, que nous produisons en abondance et qui est d’excellente qualité. Mais également nous avons de très beaux bois, marbre, savoir-faire dans le domaine du tissage, mais également de la broderie, sculpture sur bois, travail du cuir, travail des nattes et des sols et tout ca peut être exploité dans la décoration aujourd’hui.

Votre plaidoyer pour le « Made In Sénégal » ?

Le Made in Sénégal est plus solide, souvent de meilleure qualité que ce qui vient de l’étranger dont on ne connait pas l’origine. Et c’est valable dans tous les domaines : cosmétiques, agroalimentaire, textile ou autre. En plus, il est beaucoup plus adapté au climat, au contexte et a l’avantage de créer des emplois. Les acheteurs devraient donc impliquer des éléments de patriotisme dans leur consommation. Et ne pas croire que la production faite au Sénégal ne peut pas évoluer. Je pense que c’est en consommant que l’on va aider les unités qui ont commencé à œuvrer dans ce sens à se développer, s’améliorer.

Une tendance déco à partager avec nos lecteurs ?

Les matières naturelles, l’authentique, le bio. Ce que nous faisons ici c’est la tendance déco du moment. L’Afrique est très en vogue dans le monde en ce moment au niveau de la déco, sauf en Afrique bien sûr.

 

Mohamed Fall
Mohamed Fall est un jeune blogueur professionnel qui a fait ses études supérieures à l’Ufr Crac de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Exerce en tant blogueur pour Expat-Dakar et spécialiste de l’immobilier au Sénégal pour MaMamaison.sn.
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here