Interview de Monsieur Etienne Diene sur l’architecture au Sénégal

  | 6 min read
0
Comments
122
Evolution de L'architecture du Sénégal : Interview de Monsieur Diene
Evolution de L'architecture du Sénégal : Interview de Monsieur Diene

Au cours des dernières années, nous avons pu observer que le marché immobilier sénégalais était en plein expansion.  nous avons voulu savoir ce qu’il en était sur le plan architectural. MaMaions.sn a tendu le micro à un architecte M. Etienne DIENE pour recueillir son avis sur le sujet.

Présentez-vous à nos lecteurs

je suis Architecte DPLG et titulaire du MASTER 2 ARTS et CULTURES option Patrimoine obtenu à l’ecole d’architecture de Paris La Villette en France. Je suis également Trésorier général de l’Ordre des Architectes et chargé de la mobilisation des ressources.

Après un parcours professionnel en France, je suis revenu au Sénégal, où j’ai fondé, en 2002, le cabinet d’Architecture et de Design DMT ARCHITECTURES :une structure spécialisée dans la conception de projet d’architecture, d’urbanisme et de design. C’est une une plateforme d’expérimentation, d’échanges et d’exploration de concepts en liaison avec l’évolution des modes de vies, interrogeant les questions d’esthétiques urbaines.

DMT ARCHITECTURES est structurée autour d’une équipe polyvalente avec diverses sensibilités autour d’architectes, d’intérieur designers, d’urbanistes…

Nous développons une contribution au processus de construction de nos villes avec le souci de l’équilibre entre l’architecture et la nature, de l’harmonie et du bien être des populations.

En tant qu’architecte, quels ont été les défis à relever lorsque vous avez décidé de vous installer au Sénégal?

Entre 2000 et 2002, nous avions eu vent de la nouvelle dynamique économique africaine. Ayant séjourné en Europe depuis longtemps, nous avons compris que l’avenir se passe en Afrique et dans des régions dynamiques du continent comme le Sénégal. Pour nous, cela à été le déclic qui nous a poussé à revenir nous installer et mettre à profit notre expertise dans cette dynamique. Nous avons également constaté les opportunités que nous offrait le marché immobilier en  termes de construction, de création et d’aménagement des espaces ou encore d’architecture pure (espace collectif ou individuel à créer) donc il y a un potentiel énorme en matière d’architecture pour les jeunes qui veulent revenir.

Quelle formation en architecture est proposé au Sénégal et  quel parcours doit suivre un architecte avant de créer son propre cabinet?

La directive de la conférence des ordres des architectes de l’UEMOA a fait un communiqué disant qu’il faut 5 années à temps plein dans une école d’architecture ou une université. Le diplôme sanctionné doit être reconnue par les états membres, les Ordres des Architectes et le CAMES.

A ce jour, aucune des  écoles ne répondent à ces critères. A ce niveau là, le Sénégal n’a pas d’école d’architecture à proprement dit. Les établissements concernés proposent des formations temporaires de technicien supérieur en génie civil ou en architecture.

De ce fait le choix pour une formation complète en architecture est plus orienté vers l’étranger : le Togo, le Maroc, la Tunisie, la France ou ailleurs. D’où la nécessité et l’urgence d’une formation  en architecture au Sénégal.

La formation d’architecture est à la fois très artistique et technique en même temps. La pratique occupe une place très importante dans la vie d’un architecte. Celui-ci est un véritable chef d’orchestre du chantier, mobilisant et gérant des dizaines de corps de métiers et de ce point de vue la compétence est primé dans l’exécution des projets.

Avant de créer son propre cabinet, l’idéal serait de capitaliser beaucoup d’année de pratique en agence d’architecture.

D’après-vous, est-ce que le patrimoine architectural sénégalais est bien préservé?

Depuis 1971, il existe une loi sur les sites et monuments historiques classés, avec une commision supérieure des monuments historiques présidée par le Ministre de la Culture. Aujourd’hui, plusieurs sites sont classés tels que Gorée, Saint Louis, etc. Le patrimoine matériel architectural ne se limite pas seulement au patrimoine colonial, il y a les lieux de mémoires : les maisons royales de DIAKHAO qui ont accueillis les 43 rois du SINE, les mosquées Omariennes celle d’Alwaar, les lieux de bataille de DEKHELE où est tombé Lat DIOR, la maison de Yang Yang, les cases à impluvium…  Concernant une île comme Gorée, elle est classée patrimoine mondial par l’UNESCO, et grâce à son ensemble architectural cohérent, depuis 1444 marqué par le passage des portugais, hollandais, français… véritable témoignage du passé douloureux de l’esclavage marqué par les rochers basaltiques , les enduits maçonnés rouges ocres…Le Sénégal dispose d’un patrimoine unique et nous pensons qu’il doit être bien entretenu pour les générations futures.

Est ce que le Sénégal a su développer sa propre  une identité architecturale depuis les indépendances à nos jours ?

Nous évoluons de plus en plus vers un style international, soit disant moderne à la fois hybride avec une juxtaposition de plusieurs éléments. La ville se modernise davantage malgré ses contradictions sur les encombrements urbains.

La production architecturale a évolué sensiblement avec plus de créativité et d’audace. Il suffit de se promener dans la ville pour voir des réalisations ayant une dimension internationale.

Hotel Fleur de Lys Point E en cours de réalisation
Hotel Fleur de Lys Point E en cours de réalisation

Quelles sont vos réalisations?

  • Finaliste World Architecture Festival 2017 à Berlin, avec le projet Dakar Academie Du Design et des Arts.
  • Architecte de la renovation des sites Biennale des Arts Dak Arts 2018.
  • Centre d’affaires Bamako business Center au Mali.
  • Architecte de la CBAO pour les agences Point E, Maristes, Almadies, Camberene, Keur Massar, Kermel, Lamine Gueye…
  • Réalisation de la chaine des hôtels Fleur de Lys, Almadies, Dakar Plateau, Point E en cours de réalisation.
  • Réalisation Résidences Mamelles Almadies 10 immeubles de  R+8 en cours.
  • Le siège du centre de l’alliance Nationale contre le Sida  cité keur Gorgui
  • Le siège de l’ONG IFPRI aux Almadies
  • Le siège de ELEC 2000 en face hôtel Onomo
  • La résidence des évêques émérites aux Almadies
Immeuble de logements aux Almadies à Dakar
Immeuble de logements aux Almadies à Dakar
Yasmine Ngandu
Yasmine Ngandu, community marketer pour MaMaison et Expat-dakar. Passionnée par l’univers des réseaux sociaux, particulièrement le community management et les nouveaux leviers marketing. Véritable produit de la génération "Y", J’arpente le net depuis ses débuts et les médias sociaux depuis 2010…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here