Stop aux effondrements !

  | 3 min read
0
Comments
226

Les faits divers nous révèlent souvent des bilans macabres d’effondrements d’immeubles. Non liés à des catastrophes naturelles, ces sinistres ont été imputés au non respect des règles de construction.

La vétusté de certains bâtiments, la rouille et les inondations ont fait que le phénomène prend des proportions inquiétantes. Il est donc plus qu’urgent de tirer l’alarme sur ces drames en sensibilisant le plus grand nombre aux risques auxquels on s’expose en pérennisant certaines pratiques.

Les raisons principales de ces sinistres

  • L’absence de recours aux spécialistes du bâtiment, le non-respect du Code de l’urbanisme, les constructions sans autorisation.
  • Le recours, non pas à des architectes mais aux services peu coûteux, mais souvent précaires, d’ouvriers du bâtiment communément appelés ‘’tâcherons », ‘’maîtres-maçons » ou encore ‘’apprentis-maîtres-maçons.
  • Une erreur de conception architecturale.
  • Une erreur de conception structurale sur les charges réelles. Prenons l’exemple de l’eau, pendant l’hivernage, si un volume d’eau très important s’accumule sur une dalle (du fait d’une mauvaise évacuation), celle-ci peut s’affaisser et entraîner l’effondrement du bâtiment.
  • La nature du sol entre également en ligne de compte si elle n’est pas suffisamment connue et prise en compte dans la conception et la réalisation : faire attention aux sols argileux gonflant et à l’agressivité du milieu.
  • La qualité des bétons et les dimensions peuvent aussi être des causes

Le rôle du bureau de contrôle dans la construction d’un bâtiment

Théoriquement le code de la construction impose le contrôle dans certaines conditions (ERP ou bâtiment à partir de R+3 étages). Malheureusement, tout ne se passe pas comme il se doit, surtout, en ce qui concerne certaines constructions privées qui ne rentrent pas dans la tranche obligatoire à contrôler et s’exposent pourtant aux risques d’effondrement : par exemple, une construction peut être à 2 niveaux sans être ERP tout en présentant un risque au public de son voisinage.

Il a une mission de prévention :

  • des aléas techniques susceptibles de compromettre la solidité des constructions achevées ou celle des ouvrages et des éléments d’équipements indissociables qui les constituent, en vue de leur garantie décennale
  • des aléas techniques générateurs d’accidents corporels, découlant de défauts dans l’application des dispositions réglementaires relatives à la sécurité des personnes dans les constructions achevées.
  • des aléas techniques découlant d’un défaut de solidité des éléments d’équipement non indissociables notamment les menuiseries, les cloisons, les revêtements intérieurs, les garde-corps.
  • des aléas techniques découlant d’un mauvais fonctionnement des installations.

Source : Bureau Véritas Sénégal

 

Mohamed Fall
Mohamed Fall est un jeune blogueur professionnel qui a fait ses études supérieures à l’Ufr Crac de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Exerce en tant blogueur pour Expat-Dakar et spécialiste de l’immobilier au Sénégal pour MaMamaison.sn.
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here